Pourquoi « kilometers Of Life » ?

Kilomètres de vie

J’ai trouvé ce nom il y a quatre ans avant mon premier road trip aux États-unis. Ça m’est venu assez naturellement sachant que je prévoyais près de 50000 km de traversée. Les Kilomètres sont en lien direct avec le voyage, instrument de mesure entre deux points à relier, ils incarnent parfaitement le fait que la destination n’est pas ce qui compte le plus, c’est l’expérience de vie entre les deux points qui fait la différence.

Étant né à l’île de la Réunion, j’ai toujours grandi avec l’idée d’être loin, plus précisément à 10000 km de l’Europe. Je me souviens avoir passé la quasi-majorité de ma scolarité à regarder l’horizon par la fenêtre en me demandant ce qui se cachait derrière… Je pense que la plupart de mes projets aujourd’hui répondent à cette question, pays par pays.

Live with less, experience more.

Une phrase qui m’est aussi venu naturellement. Pendant mes études, j’ai appris deux choses :

  • Je n’ai pas besoin de beaucoup pour vivre heureux.
  • Moins je suis chargé, plus je vais loin.

Le mélange des ces deux prises de consciences m’a permis de voyager aussi loin que je le souhaitais. Aujourd’hui je laisse toujours 1/3 de mon sac libre avant de partir. Remplir son sac c’est emmener ses soucis, son état d’esprit et globalement son « ancien soi ». Plus l’espace est vide dans votre sac, plus vous êtes prêts à vivre de nouvelles expériences et à changer.

Pourquoi voyager ?

Le premier Payet à avoir mis les pieds à l’île de la Réunion était un explorateur Portugais. Je me demande souvent si ses gênes n’auraient pas traverser plusieurs générations pour frapper encore. Naître à la Réunion c’est être condamné à l’insularité. J’ai entendu toute ma vie « oui mais en France ils ont accès à ça et pas nous… », « là bas ça va plus vite », « c’est plus développé… » etc. L’accélération de la globalisation à partir des années 2000 a largement diminué cet écart mais peu de réunionnais ont la chance de visiter le monde et s’ouvrir l’esprit à d’autres cultures bien que notre île soit gâtée en terme de diversité. Aujourd’hui il est possible de voyager avec peu d’argent (depuis l’Europe)  et de traverser une bonne partie du globe sans risques. Kilometers Of Life est pour moi un moyen d’apprendre, d’inspirer, de partager.

Les kilomètres comptent-ils vraiment ?

Plus je voyage et plus je me rends compte que les grands moments se jouent sur de très petits espaces-temps.

  •  Douter à 18 m de profondeur en apnée pour finalement aller toucher les 21 m et remonter sans être vraiment sûr d’en être capable (lire le récit de cette expérience et voir la vidéo). #ConfianceEnSoi
  • Escalader le Piton des Neiges de nuit, frôler l’hypothermie à la crête et trouver la plus belle des vues durant derniers mètres au sommet (voir la vidéo). #Gratitude
  • Attendre 15 petites minutes après 6 heures d’attentes dans l’aéroport, 3 heures dans l’avion et 4 heures debout dans une file pour prendre le taxi « seguro » au Mexique. #Patience

Ce sont ces moments qui font toute la différence et qui donnent leur pouvoir aux expériences. Plus le trajet est long et difficile, plus ces moments sont mémorables et riches en apprentissages.

À la base je n’avais aucunement l’intention de partager ces voyages sur les réseaux sociaux, c’était principalement pour ma famille et mes amis proches. Les retours positifs suite aux partages de certaines photos m’ont fait changer d’avis et m’ont fait prendre gout au blogging. Même si Kilometers Of Life a déjà quatre ans, j’ai le sentiment que l’aventure ne fait que commencer…

 

Merci à tous pour votre soutien, vos likes, vos commentaires, vos messages, vos questions.

À bientôt !

Anthony

 

Kilometers of Life

Author Kilometers of Life

More posts by Kilometers of Life

Leave a Reply